Vers un rapprochement Malakoff Médéric et Humanis

Vers un rapprochement Malakoff Médéric et Humanis

Les deux groupes groupes de protection sociale étudient une possible alliance. Réponse en juin.

– Article rédigé le par - 437

Si d’aucuns pensent que le secteur de l’assurance est particulièrement complexe, avec une kyrielle de sociétés proposant une multitudes de protections, il est un groupe dont le nom pourrait marquer les esprits : celui de Malakoff-Médéric et Humanis. Les deux entités sont en effet en pleine discussion en vue d’un rapprochement de leurs activités. Au final, si le rapprochement ou fusion s’opère c’est un groupe protégeant près de 17 millions de Français qui naître.

Malakoff et Médéric, deux assurances historiques

D’un côté Humanis revendique 10 millions de personnes assurées. Ce géant du secteur est lui même issu du rapprochement entre différents groupes de protection sociale. Historiquement, un premier rapprochement a eu lieu en janvier 2011 entre les groupes Vauban Humanis (issu des entités Vauban et Humanis fusionnées en 2006) et Aprionis (issu de la fusion de Apri et Ionis en 2009). La nouvelle entité s'est ensuite rapprochée du groupe Novalis Taitbout (issu de la fusion de Novalis et Taitbout en 2010), pour créer, le 26 janvier 2012, le Groupe Humanis.

Côté Malakoff Médéric, on avance le chiffre de 6,6 millions de personnes assurées. Là encore, comme son nom l’indique, le groupe Malakoff Médéric est lui aussi issu d’une fusion, le 30 juin 2008, entre deux entités historiques du monde de l’assurance. Le groupe Malakoff est issu du comité des forges, association patronale créée à la fin du xixe siècle pour le secteur professionnel des mines et de la métallurgie. Quant au groupe Médéric, il est né d’une idée : organiser l’aide aux familles que la Première guerre mondiale avait fragilisés.

Deux “vieilles” entités donc qui se préparent à un beau mariage si l’APCR (autorité de contrôle prudentiel et de résolution) donne son absolution.

Une fusion concernant surtout les cotisations retraite

Malakoff Médéric et Humanis se sont donc donnés d’ici juin 2018 pour parvenir à un accord. Accord qui portera essentiellement sur “le rapprochement de leurs activités en retraite complémentaire et en assurance des personnes”, ont annoncé les deux groupes dans un communiqué. Présents dans 587 000 entreprises en France, ils devraient collecter ainsi les cotisations retraites complémentaires de 8,3 millions de salariés dans l’Hexagone.

Dans ce secteur de l’assurance, cette fusion ne serait pas la seule puisque deux autres géants, AG2R-La Mondiale et la Matmut prévoient aussi un possible fusion pour former le premier groupe français de protection sociale en 2019. AG2R assure 15 millions de personnes et la Matmut avance le chiffre de 3,4 millions de sociétaires. Reste à savoir si tous ces rapprochements seront bénéfiques à tous les sociétaires présents et à venir. Une autre histoire...


Optiweb - Agende de Communication Globale
Catégories :