Uber : ça roule, ça vole ou ça dérape

Uber : ça roule, ça vole ou ça dérape

– Article rédigé le par - 198
La société américaine créée en 2009 qui développe et exploite des applications mobiles de mise en contact d'utilisateurs avec des conducteurs privés est au coeur de l’actualité. Pour mieux rouler, pour voler si possible à l’horizon 2023 mais aussi avec un nouveau scandale lié à ses tests de voitures autonomes…

Uber veut repérer les clients ivres

C’est sans doute l’une des raisons du succès des entreprises VTC comme : ne pas prendre le volant après une soirée bien arrosée. L’entreprise en est consciente et a d’ailleurs déposé un brevet qui ouvre la voie vers une prise en charge adaptée pour les utilisateurs ivres afin de leur proposer une prise en charge adaptée. Selon le site américain CNN qui a dévoilé l’information, l’application pourrait ainsi adapter la prise en charge en fonction de l’état du client en question. Si un état d’ivresse est détecté, Uber pourrait donner la course à un chauffeur qui serait formé à ce type de situation.

Uber prépare ses taxis volants

Mi-drones, mi-hélicoptères, la société a laissé entrevoir début mai à quoi pourrait ressembler ses futurs taxis volants. Le géant du VTC voit dans ces engins l'une des solutions possibles pour désengorger les mégapoles comme Los Angeles, l'une des villes pionnières d'Uber Air, connue pour ses embouteillages dantesques. s’est fixé comme objectif l’année 2020 pour faire voler ses premiers appareils avant un lancement commercial dès 2023. Comme pour les voitures, les vols auront ans un premier temps un pilote, avant d’envisager des vols automatisés. Dans la ligne de mire d’Uber Air pour la commercialisation de ses engins, les Jeux olympiques 2028 à Los Angeles.

Accident mortel : la conductrice regardait The Voice !!!

Beaucoup moins drôle dans l’actualité d’, selon un rapport de police après le terrible accident qui avait coûté la vie à une piétonne lors d’essais de sa voiture autonome à Temple, en Arizona, l'opératrice qui était chargée de reprendre les commandes du véhicule autonome en cas de besoin était en train de... visionner l’émission The Voice sur son smartphone. Elle n’avait pu ainsi éviter une femme qui avait traversé la route en dehors d’un passage prévu à cet effet, ce qui explique que l’Intelligence artificielle du véhicule n’ait pas stoppé. Dans un rapport de plus de 300 pages, largement repris par l’agence Reuters, les autorités locales dénoncent ainsi le manque de vigilance de l'opératrice, qui était chargée de reprendre les commandes du véhicule en cas d'imprévu et aurait ainsi dû éviter ce drame qui s’était déroulée début mars dans la banlieue de Phoenix.
Optiweb - Agende de Communication Globale
Catégories :