Santé, ça va mieux en le lisant #5

Santé, ça va mieux en le lisant #5

Le baromètre Odoxa : les Français satisfaits par leur Hôpital

– Article rédigé le par - 320

Réalisé par Odoxa pour la FHF, Orange Healthcare et MNH GROUP, avec le concours scientifique de la chaire santé de Sciences Po et en partenariat avec le Figaro Santé et France Inter, Odoxa a dévoilé son nouveau baromètre Santé, avec pour thématique l’humain dans la santé en interrogeant comme toujours à “360 degrés” (en miroir) toutes les populations concernées par le sujet, à savoir les patients et leurs proches mais aussi les médecins.

Les résultats synthétiques de ce baromètre ont été publiés en avant-première fin janvier dans le Figaro santé et sur France Inter. Via un communiqué, le groupe Odoxa a relevé de nombreux points très positifs s’agissant de la place actuelle du patient dans la santé. Ainsi, plus de 9 patients sur 10 affirment être satisfaits de leur dernière visite en établissement de santé. L’hôpital est considéré comme “humain” par plus de 8 patients sur 10 qui assurent qu’ils ont été bien traités, écoutés et compris.

Malgré tout, des points de vigilance émergent s’agissant du dialogue, de la communication et des informations transmises aux patients. Pour les médecins, les informations données lors de l’hospitalisation ne sont ni bien comprises (77%), ni bien retenues et assimilées (80%) par les patients et souvent, le compte-rendu d’hospitalisation n’est pas remis au patient à sa sortie.

De même, l’information donnée sur les médicaments administrés est très perfectible : seulement 31% des médecins pensent que leurs patients sont correctement informés. Enfin, la consultation constitue un autre axe d’amélioration : les médecins surestiment la diversité des sujets qui y sont abordés, et nombre de patients et une majorité de médecins critiquent le temps laissé au dialogue et à l’écoute.

Sur la relation patients-médecins, plus de 9 Français sur 10 sont satisfaits de leur médecin, qu’il soit homme ou femme. Des médecins qui sont eux aussi satisfaits de leur travail (78%). Néanmoin, ils sont plus critiques que les Français en général sur la reconnaissance de leur travail (60% de mécontentement) et leurs perspectives d’évolution (61%). Enfin, ils se singularisent par un flagrant manque de temps pour accomplir leur travail (72%) et de pauses (60%) et donc, par un niveau de stress professionnel supérieur à celui des Français.

Afin d’améliorer ces conditions de travail, le développement des nouvelles technologies semble être le premier levier permettant de laisser une plus grande place à l’humain dans la santé et au dialogue soignants/patients. A l’exception des robots avec lesquels 6 Français sur 10 ne seraient pas prêts à interagir, la quasi-totalité des outils connectés de santé testés dans l’étude sont perçus par les Français et les patients comme permettant “d’apporter plus d’humanité”.

Il reste à en convaincre les médecins qui sont une majorité (55%) à estimer au contraire que les nouvelles technologies vont détériorer les relations en limitant encore les contacts humains.

Optiweb - Agende de Communication Globale
Catégories :