Paris Hilton signe une nouvelle collection pour Boohoo

Paris Hilton signe une nouvelle collection pour Boohoo

– Article rédigé le par - 287

La mode à l’honneur de cet info des marques #13, un secteur malheureusement souvent touché par la contrefaçon.

Paris Hilton signe une capsule années 2000 pour Boohoo

Après la meilleure copine des people américain Jordyn Woods, la célèbre youtubeuse Aaliyah Jay et tout récemment l’actrice américaine Zendaya Coleman , la marque de prêt-à-porter en ligne Boohoo.com poursuit ses partenariats avec les influenceurs du web pour promouvoir sa marque. L’entreprise britannique fondée en 2006 vient ainsi d’annoncer une collaboration avec la blonde Paris Hilton.

La mannequin, chanteuse, actrice, disc jockey et on en oublie sans doute encore… a participé à la confection d’une capsule composée de 70 pièces dans un style inspirée de la vie de la star et des années 2000. Depuis le 20 juin, ces modèles sont disponibles sur le site Boohoo.com.

Le marché de la contrefaçon serait de près de 7 milliards d’euros en France

Même si les services de douanes ne lésinent pas pour contrer le phénomène, le marché de la contrefaçon en France ne cesse de grimper. En 2007, la douane française a ainsi saisi pas moins de 8,4 millions de faux produits, essentiellement dans le secteur des jouets et des articles de sport (1,2 million de produits) mais aussi les équipements électroniques et informatiques (1;1 million).

Pour autant, ce marché de la contrefaçon en France serait de l’ordre de 6,8 milliards d'euros par an. Pourquoi un chiffre si élevé ? Parce que ce marché touche également les personnes qui le refusent… Ainsi selon un sondage réalisé en avril par l’Ifop pour l’Union des fabricants (Unifab), près de quatre français sur dix reconnaissent avoir acquis un produit de contrefaçon sans le savoir au moment de leur achat.

“Les consommateurs sont les premières victimes en étant les premiers dommages collatéraux de ces faussaires, peu scrupuleux, qui n’hésitent pas à ruser et jouer de stratagèmes pour faire toujours plus de profits”, explique Christian Peugeot, le président de l’Unifab. Ce sont les jeunes qui seraient les premières “cibles” ou “clients” de ces contrefaçons. Cibles si elles ne la savent pas, clients quand elles sont au courant de leurs achats que certains tolèrent ainsi si les achats se font en petites quantités.

Pourtant, cette contrefaçon leur nuit tout autant avec des augmentations de prix et surtout des pertes d’emplois. Selon l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO), 435 000 emplois seraient ainsi perdus à cause de la contrefaçon en Europe et 15 milliards d'euros de recettes fiscales en moins pour les états.

Optiweb - Agende de Communication Globale
Catégories :