Ikea et Carrefour se lancent dans les enceintes connectées

Ikea et Carrefour se lancent dans les enceintes connectées

– Article rédigé le par - 374

C’est la grande mode du moment : les enceintes connectées, appelées aussi enceinte intelligente, soit une enceinte dotée d’un haut-parleur sans fil qui intègre un assistant virtuel doté d'une intelligence artificielle avec laquelle l’utilisateur peut interagir.

Pour écouter de la musique, commander certaines fonctions domotiques de son habitation (éclairage, chauffage...), consulter la météo, l’actu ou encore passer des commandes sur un site marchand, l’enceinte connectée peut carrément devenir l’amie intime de la famille. Autant d’atouts dans un monde high-tech qui attisent la concurrence chez tous les plus grands opérateurs et constructeurs.

Amazon Echo le précurseur

Amazon en a été le précurseur avec son enceinte connectée Echo, lancée dès 2015. Equipée de l'assistant virtuel Alexa, la petite machine s’est écoulée à 11 millions d'exemplaires entre décembre 2015 et décembre 2016. La concurrence n’a pas tardé à réagir avec notamment Google qui a lancé en 2016 son enceinte connectée Home.

Puis en juin 2017, c'est Apple qui s’est invité au jeu avec le HomePod et son assistant Siri, dont la dernière version est d’ailleurs attendue au printemps en France.

Amazon, Google, Apple, logique de voir les géants du web pénétrer ce marché. Mais d’autres acteurs veulent leur part du gâteau. Après que certains opérateurs aient décidé de s’attaquer au secteur bancaire… c’est aujourd’hui un géant du meuble et un mastodonte de la grande distribution qui débarquent sur le marché des enceintes.

Les Eneby d’Ikea et Léa de Carrefour

Ikea s’apprête donc à lancer les Eneby. A vrai dire, ce ne sont pas encore des enceintes intelligentes mais ces appareils équipés d’une poignée, avec haut-parleurs, fonctionnent via Bluetooth avec la possibilité d’y relier un smartphone. Seulement en vente aux États-Unis et au Royaume-Uni, elle pourraient arriver très vite en France à des tarifs variant entre 50 et 100 euros selon le modèle.

Côté grande distribution, c’est Carrefour qui a annoncé la création d’un assistant connecté. Nommé Léa, et développé en partenariat avec Google, l’objectif est clair : aider les acheteurs à mieux gérer leurs listes de courses (dans leur enseigne forcément…) via les sites et applications Drive et Ooshop. Léa pourra même sélectionner des produits à partir d’une recette demandée.

Orange prépare aussi l’arrivée de Djingo

Avec Ikea et Carrefour, un autre géant, de l’high-tech cette fois-ci, annonce l’arrivée prochaine d’une enceinte connectée : Orange, qui développe avec Deutsche Telekom, un appareil baptisé Djingo. Dans un entretien au “Parisien”, le Pdg du groupe, Stéphane Richard, a dévoilé quelques précisions sur cette enceinte connectée.

“Le système d'intelligence artificielle intégré sera nettement plus performant que ce qui existe, sur la reconnaissance de la parole, sur le délai de réaction”, a notamment affirmé le patron de l’opérateur historique en France qui précise : “Il y aura deux modèles, un grand et un petit. Son prix sera bien inférieur à 300 euros”. Avec autant d’enceintes sur le marché, seules les plus efficaces, se retrouveront dans les salons des foyers français...

Optiweb - Agende de Communication Globale
Catégories :