Fêtes et soldes : les consommateurs français prudents face à l’achat et peu satisfaits par les distributeurs

Fêtes et soldes : les consommateurs français prudents face à l’achat et peu satisfaits par les distributeurs

– Article rédigé le par - 348

La société de sondage Odoxa, qui réalise principalement des études d'opinion, de santé publique, de climat social ou encore d'image des entreprises vient de lancer un nouveau rendez-vous en partenariat avec BFM Business : l’Observatoire des comportements de consommation.

Pour ce premier volet, elle a travaillé en collaboration avec Emakina, une agence de communication digitale, sur le pic de consommation que sont les fêtes de fin d’année suivies des soldes. Les principaux enseignements démontrent que les Français ne sont pas vraiment des consommateurs compulsifs et se révèlent plutôt des acheteurs avisés, tandis que les distributeurs ne sont eux pas toujours à la hauteur de leurs attentes.

Premier enseignement, afficher un rabais ne suffit pas à attirer le chaland. Pendant les soldes, les Français (59%) comparent d’autant plus les prix, quelque soit le niveau de rémunération du consommateur. Ce comportement se retrouve majoritairement dans toutes les tranches de revenus même si l’on compare logiquement plus quand on gagne entre 1500 et 3500 euros par mois (62%) que lorsque l’on gagne plus de 3500 par mois (55%).

Concernant l’e-commerce, si les Français ne remettent pas en cause la fiabilité des sites internet (82% les jugent les sites “fiables”), une marge de progression est encore possible puisque, paradoxalement, ce sont les jeunes qui se montrent les plus critiques (72% des 18-24 ans et 77% des 25-34 ans) mais surtout seulement 11% de Français les disent “très fiables”. Il n’empêche, ce mode de consommation est toujours en forte progression puisque près de 8 Français sur 10 (78%) se sont fait livrer des achats pendant cette période des fêtes ou celles des soldes, soit 41 millions de personnes. Les jeunes sont les plus concernés (87% des 18-24 ans). En moyenne, ce sont 4 colis que se sont fait livrer les Français.

Enfin, beaucoup plus inquiétant pour l’image des distributeurs, 44% de ces personnes qui ont commandé un produit affirment avoir rencontré au moins un problème. Avec, dans l’ordre de ces difficultés : un retard (37%), pas de réception (28% tout de même), difficultés de suivi du colis (27%), le colis n’était pas le bon (16%) et enfin des problèmes avec le service après-vente (10%).

Optiweb - Agende de Communication Globale
Catégories :